Partner im RedaktionsNetzwerk Deutschland

C dans l'air

Podcast C dans l'air
Podcast C dans l'air

C dans l'air

Guardar

Episodios disponibles

5 de 106
  • ITALIE : LA VICTOIRE DE MELONI... ET DU FASCISME ? – 26/09/22
    EXPERTS PASCAL PERRINEAU Politologue - Professeur des universités à Sciences Po Auteur de « Le populisme » JEAN-DOMINIQUE GIULIANI Président de la Fondation Robert Schuman ANAÏS GINORI Correspondante à Paris - « La Repubblica » MARC SEMO  Rédacteur en chef adjoint des pages Idées-débats « Le Monde » C’est un séisme politique en Europe. Pour la première fois depuis 1945, un parti post-fasciste pourrait gouverner l'Italie, l’un des trois pays fondateurs de l’Union européenne. Après la Suède, l'extrême droite a fait hier une nouvelle percée sur le Vieux continent avec l'arrivée en tête des élections législatives de Giorgia Meloni et de son parti, membre d'une coalition de droite qui remporte plus de 44 % des suffrages.   Une victoire annoncée depuis plusieurs mois dans les sondages qui a finalement été sans appel hier dans les urnes lors d’un scrutin marqué par une forte abstention ( 35,3 %). Ainsi Fratelli d'Italia (FDI) a recueilli ce dimanche plus de 26 % des voix, devenant le premier parti du pays, tandis que ses partenaires la Ligue d'extrême droite de Matteo Salvini et le parti conservateur Forza Italia (FI) de Silvio Berlusconi, ont récolté respectivement 9 % et 8 % des votes. Giorgia Meloni revendique donc logiquement la tête du prochain gouvernement.   En pole position pour devenir la première femme cheffe de gouvernement, cette Romaine de 45 ans, qui jeune militante disait admirer Mussolini, est parvenue à dédiaboliser son image et rassembler sur son nom les peurs et les colères de millions d'Italiens face à la flambée des prix, le chômage, les menaces de récession ou l'incurie des services publics. D’autant que son parti n’a pas participé au gouvernement d'union nationale sortant, ni au précédent. Une virginité politique qui lui a permis de passer de 4 % à 26 % des voix en quatre ans.   Désormais en Italie, c’est l’heure des négociations pour la formation du futur gouvernement, alors qu’en Europe les réactions se multiplient. La Première ministre Elisabeth Borne a prévenu que la France serait « attentive » au « respect » des droits de l'homme et de l'avortement. Pour le ministre espagnol des Affaires Etrangères José Manuel Albarés, la victoire de Giorgia Meloni intervient à un moment où « deux modèles s'affrontent » en Europe. « Les populismes finissent toujours en catastrophe », a-t-il mis en garde. Dans la nuit, Giorgia Meloni a en revanche reçu le soutien des autorités en Pologne et en Hongrie, mais aussi les félicitations du parti espagnol d'extrême droite VOX et du Rassemblement national en France.   Alors qui est Giorgia Meloni ? Quel est son projet politique ? Economie, immigration, famille… Que veut-elle faire en Italie ? Enfin dès la semaine dernière la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen avait évoqué des sanctions possibles si les principes de l’UE ne sont pas respectés. Qu’est-ce qui effraie Bruxelles dans le programme de Giorgia Meloni ? Et que se passe-t-il en Suède ? DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Benoît Lemoine PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L’AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/
    9/26/2022
    1:05:47
  • CDLA L’INVITÉ – BERNARD CAZENEUVE – 26/09/22
    CAZENEUVE/MÉLENCHON : LE BRAS DE FER – 26/09/22 BERNARD CAZENEUVE Ancien Premier ministre Pour la première fois depuis 1945, un parti post-fasciste pourrait gouverner l'Italie. Après la Suède, l'extrême droite fait une nouvelle percée en Europe avec l'arrivée en tête des élections législatives de ce dimanche de Giorgia Meloni et de son parti, membre d'une coalition de droite qui remporte 43% des suffrages, selon les premières estimations. Dans le même temps, le gouvernement français présente ce lundi devant l'Assemblée nationale son projet de budget 2023, pour lequel il n'a pour le moment pas la majorité. Il introduira également le projet de loi de la Sécurité sociale, avec un possible amendement sur la réforme des retraites, ce qui soulève déjà les oppositions. Invitée de BFMTV ce lundi, la Première ministre Elisabeth Borne a indiqué que le gouvernement décidera "d'ici la fin de la semaine" s'il inclut ou non la réforme des retraites dans ses textes budgétaires. La Première ministre a assuré qu'elle pousserait pour "la recherche de compromis" sur cette méthode, sans pour autant exclure le recours à l'article 49.3 de la Constitution. "Ma méthode c'est le dialogue, la recherche de compromis", a-t-elle affirmé. L'article 49.3 est donc "un des outils qui est à la disposition du gouvernement si on constate une situation de blocage". L'ancien Premier ministre de François Hollande, qui a rendu sa carte du PS après l'alliance avec la Nupes, a publié un manifeste dans le JDD le 3 septembre, appelant à une autre gauche. Il fustige la domination de Jean-Luc Mélenchon, qui « organise la confrontation de tous contre tous », sur un PS « toutouisé ». Bernard Cazeneuve reviendra sur ce projet de loi de la Sécurité sociale, qui promet d'être explosif si l'exécutif y introduit sa controversée réforme des retraites. 
    9/26/2022
    10:58
  • CDLA - VOS QUESTIONS SMS – 24/09/22
     RUSSIE, IRAN : LA CONTESTATION VIENT DE L'INTERIEUR  Avec les experts :  - Anthony  BELLANGER - Éditorialiste, spécialiste des questions internationales - « France Inter »  - Général Dominique TRINQUAND - Ancien chef de la mission militaire française auprès de l’ONU  - Iryna DMYTRYCHYN - Maîtresse de conférences à l’Inalco (Institut National des Langues et Civilisations Orientales)  - Anne NIVAT - Grand reporter - « Le Point » 
    9/26/2022
    11:10
  • RUSSIE / IRAN : LA CONTESTATION DES PEUPLES – 24/09/22
    EXPERTS ANTHONY BELLANGER Éditorialiste, spécialiste des questions internationales « France Inter » GÉNÉRAL DOMINIQUE TRINQUAND Ancien chef de la mission militaire française auprès de l’ONU IRYNA DMYTRYCHYN Maîtresse de conférences à l’Inalco Institut National des Langues et Civilisations Orientales ANNE NIVAT Grand reporter - « Le Point » Auteure de « Un continent derrière Poutine ? » L’escalade militaire de Vladimir Poutine en Ukraine ne se passe pas comme prévu. La Russie est même plongée dans l'incertitude. Depuis l'annonce par le président russe de la « mobilisation partielle » d'au moins 300 000 hommes pour résister aux contre-offensives ukrainiennes à Kharkiv et Kherson, les manifestations se multiplient dans les grandes villes du pays. Plus d'un millier de personnes ont déjà été arrêtées, notamment à Moscou et Saint-Pétersbourg. Alors qu'il se refuse à parler de guerre depuis l'invasion de l'Ukraine le 24 février dernier, sa surenchère belliqueuse pourrait faire perdre à Vladimir Poutine le soutien d'une partie importante de l'opinion russe, qui lui était auparavant favorable. Car sous le choc, la population proteste ou tente d’échapper à la mobilisation, notamment en quittant le pays. Ces derniers jours, les vols internationaux ont en effet été pris d'assaut et d'interminables files de véhicules ont été observées aux frontières de la Finlande ou de la Géorgie. Mais cette mobilisation, si elle réussit, peut-elle avoir une incidence sur les combats ? Pour l'heure, les Ukrainiens sont à la manœuvre et revendiquent presque chaque jour de nouveaux gains territoriaux. Pour stopper cette série de revers militaires, Vladimir Poutine a abattu une nouvelle carte. Depuis hier et jusqu’au 27 septembre, la Russie organise des référendums dans les Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Louhansk, ainsi que dans les territoires contrôlés par les forces russes des régions de Kherson et Zaporijjia. Une décision condamnée par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, comme par une large part de la communauté internationale. Le président ukrainien s'est dit hier soir persuadé que "le monde réagira avec la plus grande justesse aux pseudo-référendums" et que ceux-ci "seront condamnés sans équivoque". Le président américain Joe Biden a approuvé, en assurant que les Etats-Unis et leurs alliés allaient infliger de nouvelles sanctions économiques "rapides et sévères à la Russie" si elle annexe des territoires en Ukraine dans le cadre de ces scrutins. Sans aller jusqu'à dénoncer l'organisation de ces scrutins, la Chine, partenaire le plus proche de Moscou, a tout de même appelé au respect de "l'intégrité territoriale de tous les pays". Moscou semble plus que jamais isolé. L’image de puissance de la Russie est de plus en plus écornée. Le dirigeant russe semble affaibli. Des leaders politiques d'opposition pourraient même émerger des manifestations en cours dans le pays. L'actuel principal détracteur du Kremlin Alexeï Navalny est lui toujours en prison. Mais il parvient à se faire entendre par le biais de vidéos filmées depuis sa cellule et diffusées sur les réseaux sociaux. Le pouvoir de Vladimir Poutine est-il menacé ? Et qui, dans son camp, est aujourd'hui en mesure de prendre la relève ?   En Iran, le régime des mollahs est également confronté à l'opposition farouche d'une partie de la population. Au moins 35 personnes ont été tuées et plus de 700 interpellées après huit nuits consécutives de manifestations dans le pays.  DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45 FORMAT : 65 minutes PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40 RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Benoît Lemoine PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions Retrouvez C DANS L’AIR sur internet & les réseaux : INTERNET : francetv.fr FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5 TWITTER : https://twitter.com/cdanslair INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/
    9/24/2022
    1:04:51
  • CDLA - VOS QUESTIONS SMS – 23/09/22
    ENERGIE : COMMENT LIMITER LA CASSE ? – 23/09/22 EXPERTS Philippe DESSERTINE Directeur de l’Institut de Haute Finance Erwan BENEZET Journaliste en charge de l’énergie - Le Parisien - Aujourd’hui en France  Soazig QUÉMÉNER Rédactrice en chef du service politique - Marianne Sandra HOIBIAN Directrice du pôle Société au CREDOC - Centre de Recherche pour l'Etude et l'Observation des Conditions de vie
    9/24/2022
    9:39

Acerca de C dans l'air

Sitio web de la emisora

Escucha C dans l'air, Los 40 Principales Mexico y muchas más emisoras de todo el mundo con la aplicación de radio.es

C dans l'air

C dans l'air

Descarga la aplicación gratis y escucha radio y podcast como nunca antes.

Tienda de Google PlayApp Store