Radio Logo
RND
Escucha {param} en la aplicación
Escucha RFI - Journal d'Haïti et des Amériques en la aplicación
(3.247)(171.489)
Favoritos
Despertador
Sleep timer
Favoritos
Despertador
Sleep timer
Página inicialPodcastsNoticias
RFI - Journal d'Haïti et des Amériques

RFI - Journal d'Haïti et des Amériques

Podcast RFI - Journal d'Haïti et des Amériques
Podcast RFI - Journal d'Haïti et des Amériques

RFI - Journal d'Haïti et des Amériques

Guardar

Episodios disponibles

5 de 24
  • Journal d'Haïti et des Amériques - Haïti: dans l’ «enfer» de la prison des Gonaïves
    Conséquence d’un système judiciaire quasi inexistant, les prisons haïtiennes sont occupées à 80% des détenus dans l’attente de leur jugement. Haïti est l’un des 10 pays les plus affectés par la détention préventive prolongée, selon le dernier rapport du Bureau intégré des Nations unies en Haïti, publié en juin 2021. Avec pour conséquence : une surpopulation carcérale et des conditions de vie inhumaines. Inhumain, dégradant, cruel. Ce sont quelques-uns des adjectifs utilisés par le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) dans le rapport publié fin juin 2021 sur l'état des prisons haïtiennes. Le document concluait que les conditions de détention dans 12 lieux de détention visités constituent une situation de torture ou de traitement cruel. Selon BINUH, la détention préventive prolongée a accru la surpopulation carcérale dans les prisons haïtiennes à hauteur de 316% cette année. Ainsi, dans la prison civile des Gonaïves, la situation est critique. Les cellules sont bondées et les services de base sont inexistants : pas d’eau, pas de lits et encore moins de justice. Les détenus n’ont droit qu’à un seul repas par jour. Reportage de Ronel Paul.     Le Chili légalise le mariage pour tous Le Parlement chilien s'est prononcé mardi 7 décembre en faveur du mariage entre personnes du même sexe, une longue demande la communauté homosexuelle, validant le projet de loi déposé en 2017. Après son approbation mardi au Sénat à l'issue de nombreux reports du vote, la Chambre des députés s'est immédiatement prononcée à 82 voix pour et 20 contre. Le Chili rejoint ainsi le Costa Rica, l'Equateur, la Colombie, le Brésil, l'Uruguay, et l'Argentine et une partie des états du Mexique. La loi devrait être promulguée demain 9 décembre, et les premières cérémonies « pourront avoir lieu au moins de mars », selon la presse.     Medellin, à la reconquête du quartier de Pablo Escobar En Colombie, 27 ans après sa mort, le narcotrafiquant Pablo Escobar fait encore parler de lui à Medellin. Un quartier qu’il avait construit est en train d’être rénové par la mairie. Il s’agit là d’un geste symbolique et social. Les autorités tentent de changer l’image du quartier baptisé «  el Barrio Pablo Escobar » envahi par le tourisme autour du narcotrafiquant. Aujourd’hui, le bruit de broyeuses et de pelleteuses résonne dans le quartier. Sur l’ancien terrain d’une des maisons du narcotrafiquant, un centre d’accueil pour enfants est en train d’être terminé. Il accueillera 300 enfants. Reportage de Najet Benrabaa.
    12/8/2021
    19:30
  • Journal d'Haïti et des Amériques - Au Pérou, la souffrance des victimes du Sentier lumineux
    Entre 1980 et 2000, le Pérou a vécu un conflit armé interne qui s’est soldé par plus de 70.000 morts et 20.000 disparus. Des chiffres sans précédent dans l’histoire de l’Amérique latine. 20 ans d’un conflit d’une extrême violence qui a opposé les forces armées à la guérilla maoïste du Sentier Lumineux, et dont la souffrance des victimes est toujours vive. Abimael Guzman, fondateur de la guérilla maoïste du Sentier lumineux est mort le 11 septembre 2021 dans une prison de Lima, où il purgeait une condamnation à vie. Si de nombreux analystes ont vu dans son décès la fin du sombre chapitre de la guerre interne (1980-2000), pour les victimes et leurs familles en revanche, la souffrance est toujours aussi vivace. « Le Sentier Lumineux ne se contentait pas de tuer, ils brûlaient aussi tout : les vivres, les vêtements, les biens. C’est pour cela que les derniers habitants ont décidé de migrer et le village s’est complètement vidé pendant 11 ans », raconte le maire d’Uchuraccay, village perché à 4 000 m d’altitude dans les Andes péruviennes et donc difficile d’accès, a pourtant été l’un des villages qui a le plus souffert des attaques de la guérilla maoïste. Wyloën Munhoz-Boillot s’y est rendue.     Haïti : des économistes et syndicalistes désapprouvent une éventuelle augmentation des prix du carburant Des économistes ainsi que des syndicats de chauffeurs de transports publics, y compris de taxis-motos, rejettent toute éventuelle montée des prix des produits pétroliers en Haïti, dans des déclarations à l’agence en ligne AlterPresse. Son rédacteur en chef, Gotson Pierre nous explique comment une augmentation des prix du carburant sur le marché local, dans le contexte actuel, pourrait entraîner de graves conséquences sur la population, dont la majorité vit dans la pauvreté, s’appuyant sur les analystes d’économistes.     Francis Ford Coppola soutient « Freda » dans la course aux Oscars « Freda », le film de l'Haïtienne Gessica Geneus, en lice pour représenter Haïti aux prochains Oscars, en mars 2022, reçoit un soutien de poids. Celui du réalisateur américain Francis Ford Coppola, qui a lui-même reçu cinq Oscars. Il devient producteur exécutif du film, dont « il va ainsi devenir le fer de lance alors que s’ouvre la saison des prix », nous apprend le site Deadline. Coppola parle de « Freda » comme d’un « bijou inoubliable ». C'est début février 2022 que l'on connaîtra la liste finale des 5 films internationaux retenus dans la catégorie « Films étrangers » pour ces Oscars 2022.
    12/7/2021
    19:30
  • Journal d'Haïti et des Amériques - Chili: les féministes mobilisées contre l’extrême-droite
    À deux semaines du second tour de l’élection présidentielle qui verra s’affronter la gauche et l’extrême droite de José Antonio Kast, les associations féministes chiliennes, qui ont joué un rôle fondamental dans les mobilisations sociales ces dernières années, donnent de la voix contre le candidat ultra conservateur. Dans deux semaines, le Chili aura un nouveau président à sa tête. Gabriel Boric, l'ex-leader étudiant, candidat de la gauche, soutenu par le parti communiste, ou bien José Antonio Kast de l'extrême droite, adorateur de la dictature Pinochet, arrivé en tête du 1er tour avec 28% des suffrages. Les deux hommes s’affronteront dans les urnes, le 19 décembre 2021. Jamais l’élection présidentielle n’avait été aussi polarisée depuis près de 30 ans. Opposé aux droits des personnes LGBT et très conservateur concernant les droits des femmes, José Antonio Kast inquiète les féministes. « C'est inacceptable qu'un candidat offre certaines aides sociales uniquement aux personnes mariées, ou encore qu'il soit opposé au mariage des couples de même sexe... Tout cela, on ne peut pas le permettre », explique Yael Moraga d’un collectif de cyclistes féministes qui a défilé le 25 novembre 2021 à Santiago, à l’occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes. Reportage de Justine Fontaine.   États-Unis : la mort de Bob Dole Pilier du parti républicain, comme le rappelle la presse américaine, Robert Dole, ex-sénateur est mort dimanche matin (5 décembre 2021) dans son sommeil, à l’âge de 98 ans. Bob Dole, écarté par Ronald Reagan en 1980 dans la bataille pour la candidature républicaine, puis par George Bush père en 1988, persiste et l'emporte enfin en 1996. Face au jeune Clinton, Bob Dole incarnait les préceptes de l'Amérique rurale d'avant les années 1960 : famille, religion, patriotisme, intégrité, pudeur, travail et respect de la parole donnée. Le sortant Bill Clinton s'imposera facilement face à cet homme de 73 ans. Peu après l'annonce de sa mort, l'actuel président Joe Biden a salué un «homme d'État américain comme il y en a peu dans notre histoire. Tous les drapeaux fédéraux ont été mis en berne jusqu'au jeudi 9 décembre 2021.   Franz Saintellemy, chancelier de l’Université de Montréal C'est la 1ère fois qu'un Haïtien d'origine occupe un tel poste, dans cette Université du Québec qui compte pas moins de 70 000 étudiants. Un établissement d’enseignement qui gère un budget d’environ un milliard d’euros. Une grande fierté pour cet entrepreneur de 47 ans, spécialisé dans le domaine des Technologies en automatisation des automobiles, et auteur de plusieurs brevets d’invention. Né en Haïti et élevé à Montréal, ce philanthrope a aussi cofondé un organisme aidant le démarrage d’entreprises dans son quartier d’enfance. Pascale Guéricolas l’a rencontré.
    12/6/2021
    19:30
  • Journal d'Haïti et des Amériques - Le Mexique face à «une augmentation fulgurante de migrants haïtiens»
    De 2 000 chaque mois en moyenne, les demandes d’asile de migrants haïtiens au Mexique sont passées cet automne (2021) à près de 10 000, selon la Commission mexicaine d’aide aux réfugiés. Des migrants qui se retrouvent dans la ville de Tapachula, au sud-ouest du Mexique, tout près de la frontière avec le Guatemala. Mexico et Washington l'ont annoncé hier (2 décembre 2021) : les mesures en vigueur sous l'administration Trump vont en partie être réactivées. Dès le lundi 6 décembre 2021, les migrants qui veulent entrer aux États-Unis devront attendre au Mexique la réponse à leur demande d'asile. Une annonce qui ne dissuadera sans doute guère la nouvelle caravane de migrants haïtiens qui s'est élancée, fin novembre 2021, de Tapachula, au sud-ouest du Mexique. Des milliers de personnes qui ont pris la direction des États-Unis dans l'espoir de passer la frontière. Des migrants qui ont entamé leur itinéraire migratoire « depuis plusieurs années pour la plupart et, en général, ils sont passés par le Brésil, le Chili, la Guyane ou le Venezuela. Ils ont essayé de s’installer dans ces pays, généralement sans succès, et ils décident de reprendre la route avec en point de mire les États-Unis qui continuent d’avoir une image d’Eldorado », explique notre invitée, l’anthropologue Catherine Bourgeois, rattachée au Laboratoire mixte International Meso basé au Mexique. Elle s’est rendue à plusieurs reprises à Tapachula, là où se trouve le siège de la Commission mexicaine d’aide aux réfugiés, « là où vont passer les Haïtiens pour tenter de régulariser leur situation ». Depuis cet automne, les demandes ont explosées depuis le mois d’août : « entre janvier et juillet 2021, plus de 13 000 Haïtiens ont sollicité l’asile au Mexique, soit une moyenne d’un peu moins de 2 000 personnes par mois, et au mois d’août ce chiffre est passé à 5 000, et entre septembre et novembre, on est à plus de 30 000 demandes d’asile de la part d’Haïtiens », détaille Catherine Bouregois, soulignant que cette procédure leur permet « une régularisation temporaire qui va leur permettre de circuler et de travailler légalement au Mexique ».   Honduras : Xiomara Castro dévoile son programme Le décompte officiel des bulletins de la présidentielle du 28 novembre 2021 se poursuit au Honduras, mais la droite a déjà reconnu sa défaite et la gagnante autoproclamée, Xiomara Castro est déjà au travail. Elle vient de dévoiler son programme pour les premiers 100 jours de son gouvernement. La présidente élue a présenté 7 priorités pour son action, dont la création d’emplois, la relance de l’économie et le combat contre la corruption.   Alec Baldwin « je ne suis pas responsable » L’acteur américain Alec Baldwin assure ne pas se sentir coupable, ni même «responsable» de la mort de la directrice de la photographie Halyna Hutchins sur le tournage du film Rust. « J'ai le sentiment que quelqu'un est responsable pour ce qui s'est passé et je ne peux pas dire qui c'est, mais je sais que ce n'est pas moi », dit l'acteur dans sa première interview formelle depuis le drame du 21 octobre 2021, diffusée hier soir (2 décembre 2021) par la chaîne américaine ABC. « Je pourrais me tuer si je pensais être responsable », lance Alec Baldwin, très ému durant cet entretien et pleurant à plusieurs reprises.
    12/3/2021
    19:30
  • Journal d'Haïti et des Amériques - Salvador: les homicides en baisse, des chiffres en trompe-l’œil
    C'est l'un des pays les plus violents au monde avec, à sa tête, celui qui se décrit comme le dictateur le plus cool de la planète. Le Salvador et son président Nayib Bukele, le pays a atteint en 2020 son niveau d'homicides le plus bas depuis des années, mais avec tout de même 1 200 personnes assassinées. C’est une baisse qui ne doit pas occulter une autre violence, plus silencieuse, causée par la présence des gangs au Salvador : les extorsions, le contrôle de quartiers entiers ou les disparitions forcées. Le pays compte plusieurs centaines de disparus par an, attribués avant tout aux principaux gangs présents dans le pays. Fin octobre 2021, la Cour interaméricaine des droits de l’homme a demandé au gouvernement salvadorien de mettre en place des actions préventives contre les disparitions et plus de transparence concernant les chiffres d’un phénomène que la Cour considère en augmentation considérable, après plusieurs années de baisse.   Haïti : 6 mois de guerre des gangs à Martissant Comme pour marquer les six mois de leur guerre sanglante, le mercredi 1er décembre 2021, les bandits armés ont encore fait couler le sang à Martissant de façon spectaculaire. Ils ont attaqué à l’arme automatique un bus qui transportait 38 passagers. Une femme a été tuée sur le coup, et 12 autres personnes ont été grièvement blessées. Une autre victime mortelle a été rapportée ultérieurement, comme nous l’explique Frantz Duval du Nouvelliste. Six mois depuis que les forces de l’ordre sont tenues en échec par les bandits qui tuent, kidnappent, violent, dépouillent les passants de ce quartier à l’ouest de la capitale Port-au-Prince.   Un évangéliste à la Cour Suprême brésilienne Il l'avait promis. Le président brésilien, Jair Bolsonaro, avait annoncé qu'il nommerait un juge «terriblement évangélique» à la Cour Suprême de son pays. Voilà qui est fait : le Sénat brésilien a approuvé, le mercredi 1er décembre 2021, la nomination de l'ancien ministre de la Justice André Mendonça, un pasteur presbytérien. « Ma première réaction, c’est la gloire à Dieu pour cette victoire. C’est un pas pour un homme, mais pour l’histoire des évangéliques du Brésil, c’est un grand bond », a-t-il commenté.
    12/2/2021
    19:30

Acerca de RFI - Journal d'Haïti et des Amériques

Sitio web de la emisora

Escucha RFI - Journal d'Haïti et des Amériques, RFI - Invité France y muchas más emisoras de todo el mundo con la aplicación de radio.es

RFI - Journal d'Haïti et des Amériques

RFI - Journal d'Haïti et des Amériques

Descarga la aplicación gratis y escucha radio y podcast como nunca antes.

Tienda de Google PlayApp Store

RFI - Journal d'Haïti et des Amériques: Podcasts del grupo

RFI - Journal d'Haïti et des Amériques: Radios del grupo

Information

Debido a las restricciones de su navegador no es posible reproducir directamente esta emisora en nuestro sitio web.

Sin embargo, puedes escuchar la emisora en el reproductor emergente de radio.es.

Radio